La « bulle artistique » de la compagnie Le fils d'Adrien danse

La compagnie Le fils d'Adrien danse réalise une « bulle artistique »
du 13 au 18 octobre au Domaine Forget de Charlevoix !
Visitez cette page régulièrement pour en apprendre davantage.

Qui est Le fils d'Adrien danse ?

En février 1999, Harold Rhéaume fonde sa compagnie de danse contemporaine. Voulant souligner la mémoire de son père Adrien décédé avant même de le voir danser, il nomme son organisme Le fils d’Adrien danse. Ainsi, malgré son absence, le père incarnera le flambeau par lequel brûleront les aspirations artistiques du fils.

Son directeur artistique Harold Rhéaume, qui cumule déjà 30 ans de carrière, implante sa compagnie à Québec en 2000. Depuis sa fondation, Le fils d’Adrien danse a produit de nombreux spectacles dans trois créneaux distincts : tout public, jeunesse et in situ. Devenus emblématiques du développement de la compagnie, ces trois créneaux contribuent à faire rayonner la danse contemporaine dans les milieux les plus divers.

EN SAVOIR PLUS SUR LA COMPAGNIE


Les dix commandements 2020 - les solos

Pour célébrer les vingt ans de la compagnie, Le fils d’Adrien danse revisite cette pièce mythique, emblématique du travail de son créateur. Rhéaume réunit dix interprètes sur scène pour explorer les tensions sociales à travers le prisme des Tables de la Loi.

EN SAVOIR PLUS SUR LA PIÈCE


Entrevue avec Misheel Ganbold

Découvrez le portrait de la jeune danseuse Misheel Ganbold, qui interprète le 4e commandement : Acharnement – Tu honoreras le jour du Sabbat, dans cette entrevue.

Entrevue avec Harold Rhéaume

Apprenez-en plus sur le directeur artistique de la compagnie Le fils d'Adrien danse Harold Rhéaume, dans cet entretien avec la chorégraphe et interprète Anne Plamondon.


Chorégraphe

Harold Rhéaume

Force vive du milieu artistique de Québec, Harold Rhéaume a bâti depuis ses débuts au Groupe de la Place Royale en 1989 une œuvre prolifique, accessible et authentique. Instinctif, ce passionné de Fred Astaire propose une danse concrète, expressive, d’une grande sensibilité. Une danse d’auteur, théâtrale et esthétique qui a charmé tant à travers le Québec qu’au Canada, en France, en Belgique, en Écosse et aux États-Unis.

Artiste polyvalent et impliqué dans sa communauté, il est aussi enseignant, animateur, conférencier et conseiller artistique en plus de produire plusieurs chorégraphies pour le théâtre, le cirque, la musique symphonique et l’opéra.

Harold Rhéaume fut président du Regroupement québécois de la danse de 2014 à 2018.

En savoir plus

Interprètes

Nicholas Bellefleur

Nicholas Bellefleur est certifié de l’École supérieure de ballet du Québec sous la direction d’Anik Bissonnette en 2014 et rejoint de suite la compagnie Ballet BC sous la direction d'Emily Molnar en tant qu’apprenti. Hélène Blackburn l’accueille ensuite dans sa compagnie Cas Public où il performe plus de 100 représentations au Canada, États-Unis, Mexique et Europe, en passant par des théâtres de renoms tels que l’Opéra de Paris et le Royal Opera House de Londres. Il présente son premier essai chorégraphique A Safe Space à la Place des Arts en 2019, créée en collaboration avec 8 artistes-interprètes issu·e·s de sphères diverses de la danse à Montréal. La même année, il travaille en tant que pigiste avec Grand Poney, Les 7 doigts de la main, Fleuve | Espace danse, Lo Fi Dance Theory et rejoint Harold Rhéaume à Le fils d'Adrien danse dans plusieurs projets dont ESPRIT LIBRE, DANSER MIRÓ au Musée national des beaux-arts du Québec, EXIL au Domaine Maizerets, puis les pièces P.ARTITION B.LANCHE et Les dix commandements 2020.

Josiane Bernier

Après avoir effectué des études en théâtre et en philosophie, Josiane s’est dirigée vers la formation professionnelle de L’École de danse de Québec qu’elle a terminée en 2010.

Depuis ce temps, elle mène une florissante carrière d’interprète auprès de plusieurs chorégraphes et compagnies multidisciplinaires de Québec et de Montréal.

Également intéressée par la création chorégraphique, elle a présenté, en 2018, sa première pièce personnelle La fille d’à côté, diffusée par La Rotonde à Québec. Elle travaille actuellement sur deux nouvelles co-créations aux côtés de Nicolas Cantin et de Philippe Lessard Drolet. En 2014 et 2018, elle a coréalisé ses deux premières œuvres à l’écran. De plus, elle est fréquemment invitée à prendre part à divers projets artistiques en tant que chorégraphe et/ou conseillère chorégraphique et dramaturgique.

Depuis le début de sa carrière professionnelle, elle a développé, en plus de la danse, un intérêt marqué pour la performance. En étudiant l’étroite relation entre les parcours physiques et les parcours émotifs, elle est à la recherche du corps pleinement incarné, de l’état de présence véritable, de la richesse de l’instant présent.

Josiane a dansé plus de 275 représentations de différents projets professionnels, au Québec, au Canada, en France et au Luxembourg.

Alexandre Carlos

Originaire de Laval, Alexandre se forme dans une variété de styles depuis 1996. En 2010, il est diplômé de l'École de danse contemporaine de Montréal. Il poursuit son perfectionnement en suivant plusieurs stages, dont le LAUNCH avec le NW Dance Project à Portland en 2018 et Springboard Danse Montréal en 2010.

De 2010 à 2016, Alexandre travaille en tant qu’interprète avec la compagnie Cas Public sous la direction de Hélène Blackburn. Depuis 2010, il prend le temps de se diversifier en travaillant avec d’autres chorégraphes tels que Isabelle Boulanger, Carolyn Choa, Peter Chu, Geneviève Dorion-Coupal, Kyra Jean Green, Emmanuel Jouthe, Pierre Lecours, Ismaël Mouaraki, Anne Plamondon, David Rancourt, Tedd Robinson, Pierre-Paul Savoie, Andrew Skeels et Georges-Nicolas Tremblay. Alexandre se joint à l’Agence Kik au début de l’année 2019 où il danse pour des projets avec Les 7 Doigts de la main et le Cirque du Soleil. Il a aussi la chance de danser pour l’Opéra de Québec durant l’été 2019 pour la production du Vaisseau Fantôme de Wagner. Alexandre fait partie du duo Alex & Alex, participant de la deuxième saison de l’émission Révolution où ils se rendent jusqu’en finale.

Miranda Chan

L’expérience de Miranda Chan en danse a commencé avec des cours de ballet, de jazz et de claquettes. En vieillissant, elle a suivi plusieurs formations supplémentaires en lyrique, théâtre musical, hip hop et contemporain. Miranda a terminé ses études post secondaires à l'École de danse contemporaine de Montréal, où elle a obtenu son diplôme en interprétation de la danse contemporaine. Toujours à la recherche de l'excellence, elle passe l’été qui suis sa première année au Alvin Ailey American Dance Theatre où elle interprète une création de Carlos Dos Santos. Au cours de son parcours à l'École de danse contemporaine de Montréal, elle a eu la chance de travailler avec Mélanie Demers, Virginie Brunelle, Manon Oligny, Ismaël Mouaraki, Catherine Gaudet et Peter Jasko pour n'en nommer que quelques-uns.

Depuis l'obtention de son diplôme, elle a reçu une bourse pour s'entraîner avec RUBBERBANDance lors de leur stage d'été annuel au Domaine Forget. Elle a également travaillé avec le Cirque du Soleil, le Cirque Éloize et l'Orchestre symphonique de Montréal. En 2018, elle a participé au Projet FLY, un stage rémunéré guidé par Parts & Labor Danse.

Miranda continue d'exprimer sa passion pour la danse et le mouvement de manière polyvalente et diversifiée. Inspirée par les styles de danse urbaine et contemporaine, elle souhaite explorer la combinaison des deux à travers ses recherches.

Charles-Alexis Desgagnés

Charles-Alexis Desgagnés est interprète, improvisateur, enseignant, chorégraphe et artiste en danse contemporaine. Formé à New York de façon autodidacte de même qu'une année à la School of Toronto Dance Theatre, cet artiste versatile a notamment travaillé pour la compagnie Ottawa Dance Directive, Le fils d'Adrien danse (Harold Rhéaume), Tedd Robinson, Social Growl Dance (Riley Sims), Fleuve | Espace Danse (Chantal Caron), Destins Croisés (Ismaël Mouaraki), Le Cirque du Soleil (Martin Genest), Trip The Light Fantastic (Kyra Jean Green), Janelle Hacault, ENTITEY/Jason Martin et tout récemment dans la dernière production du Cirque Éloize, Seul Ensemble, mis en scène par Benoît Landry et chorégraphié par Peter Jasko. Finaliste de la première saison de l'émission Révolution et participant à la tournée provinciale qui a eu lieu début 2020, Charles-Alexis a également présenté deux nouvelles créations solos, Mue érable et Personne, au Festival Quartiers Danses en septembre 2019. Il collabore début 2020 avec le réalisateur Vincent René-Lortie de Telescope Films sur un court-métrage solo de danse contemporaine de même qu'avec Masami Mikami et Navid Navab sur un projet alliant intelligence artificielle, mapping vidéo et mouvement. Fortement intéressé par la sensibilité, la vulnérabilité et l'idée du monstre sommeillant en chacun de nous, cet artiste est actuellement en phase de recherche et création pour sa prochaine création, une pièce pour 7 interprètes prévue pour 2021-2022.

 

Jean-François Duke

Artiste basé à Québec, Jean-François collabore étroitement avec le F.A.D, Code Universel, Lina Cruz Productions Fila13, Claudia Chan Tak, le Cirque du Soleil, Cie Yvann Alexandre, en France, ainsi qu’avec des artistes littéraires, de théâtre, d’arts multi. En 2016, il est sélectionné comme créateur aux Éloizes pour l’artiste de l’année en danse, en Acadie. Actif dans son milieu, il est codirecteur artistique de Le Bloc.Danse, de La petite scène et Les chantiers / constructions artistiques.

Misheel Ganbold

Misheel Ganbold vient de la Mongolie et vit au Canada depuis son enfance. Elle construit son identité en s’empreignant de deux cultures distinctes. Elle découvre la danse au secondaire et son univers tourne autour de la danse urbaine, des compétitions de troupe et de la musique hip-hop. Elle complète une formation professionnelle en danse à Québec. À sa sortie, elle participe à plusieurs reprises à Springboard Dance Montréal qui lui permet de danser pour de grandes compagnies internationales dont la Batsheva dance company et GötheborgsOperans Danskompani. On peut la voir performer dans les vidéoclips des artistes comme Céline Dion, Laurence Nerbonne, KNLO et Alaclair Ensemble. De plus, elle travaille pour des productions comme : Bud Light Sensation Innerspace, La Fête des Lumières à Lyon et Vaisseau Fantôme sous la direction de François Girard avec l’Opéra de Québec en collaboration avec le Metropolitan Opera à New York. À ce jour, elle travaille pour la compagnie Le fils d’Adrien danse.

Etienne Lambert

Etienne complète sa formation à L’École de danse de Québec après des études en musique et en sciences politiques. Depuis, il travaille parfois comme interprète (Théâtre Astronaute, Le CRue, Tedd Robinson), parfois comme concepteur sonore (Geneviève Duong, Guillaume Pepin, Kay Kenney) et parfois comme chorégraphe (Ok. Pis après?, BODIES/BUDDIES).

Il fait aussi partie des organisateurs de Nous Sommes L’Été, laboratoire estival pour les artistes du mouvement.

Eve Rousseau-Cyr

Depuis sa sortie de L’École de danse de Québec en 2009, Eve a dansé pour différent·e·s artistes dont : Harold Rhéaume, Annie Gagnon, Daniel Bélanger, le Théâtre du Gros Mécano, Jean-François Duke, Les nuages en pantalon, Brice Noeser, Les Gorgones et Karine Ledoyen. Eve a présenté ses premières recherches solos Des arbres de verts dans le cadre de Le Bloc.Danse, ainsi que Petite mémoire et This little strange place dans le cadre de La petite scène (Québec) et poursuit une recherche présentement intitulée Nous sommes tristes. Eve est actuellement en recherche avec Fabien Piché et Arielle Warnke St-Pierre sur un projet intitulé Les hiérarchies horizontales : processus performatif autour de la capacité de créer du lien et de partager des situations sensibles.

Ariane Voineau

Interprète dynamique et engagée dans sa communauté depuis 2008, Ariane est originaire de Bretagne et a suivi une formation au Conservatoire de Nantes puis Angers et au Ballet Junior de Genève. Elle évolue auprès de chorégraphes et metteurs en scène établis ainsi qu’avec des artistes de la relève et des projets multi (théâtre, arts visuels, vidéo). Elle initie des projets de cocréation avec des artistes de Québec et de Montréal et a coréalisé deux courts-métrages. Récemment elle agit comme regard extérieur et fait de la mise en mouvement pour des projets de théâtres. Elle est également responsable des activités et de la programmation de L’Artère, art de la danse et du mouvement.

©Daphné Lehoux Traversy

Apprenti·e·s interprètes

Maxime Boutet

Maxime approche la danse par le hip-hop, avant d'apprendre le Limón avec son père. Suivant sa passion, il rejoint L’École de danse de Québec, où il découvre d'une plus large façon la danse contemporaine. Durant ce parcours scolaire, il travaille entre autres avec Harold Rhéaume, Yvann Alexandre, Manuel Roque, Josiane Bernier et Emmanuelle Lê Phan. À travers ces collaborations, il développe un intérêt grandissant pour l’interprétation. En 2020, diplôme en main, Maxime commence ses contrats d'artiste professionnel avec une participation à un tournage vidéo « La revue de cuisine » sous la direction de Nicolas Jobin (Artefact Urbain), en collaboration avec l'Orchestre symphonique de Québec. Il participe maintenant à deux projets (LUMINESCENCE, danser Turner et LES DIX COMMANDEMENTS 2020 — les solos) avec la compagnie Le fils d’Adrien danse (Harold Rhéaume) en tant qu’apprenti.

©Llamaryon

Léa Ratycz-Légaré

Diplômée en 2014 de la Formation supérieure L’École de danse de Québec, Léa s’investit très rapidement dans le milieu de la danse à Québec. Dès sa sortie, Daniel Bélanger de Code Universel lui offre une place au sein du projet de création spontanée Les Veillées jusqu’en 2021. La même année, sa participantion en tant qu’interprète à l’exposition Corps Rebelles au Musée de la civilisation lui permettra de goûter au travail d’Harold Rhéaume. En 2015, avide de pousser son art plus loin, elle crée le collectif Germination avec l’interprète Camille Bisson. Son collectif suscite l’engouement puisque ce dernier reçoit à maintes reprises l’appui de Première Ovation pour des commandes chorégraphiques proposées au chorégraphe Alan Lake : Germination et Éclosion. Plus récemment, c’est le CALQ et la MRC de Portneuf qui appuient le collectif pour la création du projet Résonance, œuvre cinématographique dansée prévue pour l’année 2020-2021. En 2016, de sa rencontre avec l’artiste visuelle Sarah Booth et l’interprète Ariane Voineau naît le collectif LAS. Suite à l’exposition Vibre, présentée au Cercle, alliant danse et œuvre visuelle, leur nouvelle création Ondes, a été présentée en février 2018 au Mois Multi. Entre temps, elle travaille aussi avec la compagnie D’Eux de la chorégraphe Annie Gagnon pour une nouvelle création. En plus de tous ses projets, elle a occupé le poste de secrétaire au sein du conseil d’administration de L’Artère, art de la danse et du mouvement et elle est nouvellement responsable des inscriptions et des adhésions de ce même organisme. Elle fait partie du comité artistique de la Maison pour la danse pour les deux prochaines années et compte à son actif la participation à plus d’une soixantaine de stages avec différents artistes de renom à Montréal comme à Québec. D’autres projets l’attendent : une diffusion à La Rotonde en mars 2021 pour le duo Carte Blanche avec le chorégraphe français Yvann Alexandre et le chorégraphe tunisien Selim Ben Safia, une création « jeune public » avec la comédienne Marjorie Audet de la CIE La Chipie, une nouvelle création avec son collectif LAS intitulé Refonte, une collaboration avec le théâtre Les Gros becs pour des performances dansées dans les pouponnières dans plusieurs CPE de la région de Québec, interprète dans la reprise de Nous ne sommes pas des oiseaux, une co-création de Code Universel et du Gros Mécano. Elle est apprentie interprète pour la compagnie Le fils d’Adrien danse dans la création LES DIX COMMANDEMENTS 2020.

©SDPHoTo

Concepteur sonore

Josué Beaucage

Musicien autodidacte, éclectique et curieux, Josué Beaucage compose et diffuse ses univers sonores au Québec, et dans plusieurs pays, depuis presque 20 ans. Concepteur sonore, réalisateur de disque, vidéaste, auteur et principal compositeur pour le groupe Who are you, il conçoit et interprète des trames sonores notamment en théâtre, danse, cinéma à partir de son studio à Québec. Il a ainsi eu la chance de travailler avec Robert Lepage, le Cirque du Soleil, Harold Rhéaume, Alan Lake, Flip FabriQue et une multitude d’artistes établis de toutes disciplines. Anciennement directeur artistique aux bruitages et aux effets sonores pour Ubisoft à Montréal, la variété des productions auxquelles il a participé lui confère aujourd’hui une personnalité musicale originale. Plusieurs prix lui ont été remis, dont le prestigieux prix Bernard-Bonnier qu'il a reçu lors du gala de l’excellence culturelle en 2009, 2015 et 2016.

©Émilie Dumais

Concepteur lumière

Bruno Matte

Bruno Matte est diplômé en Audiovisuel à Québec en 2005. Passionné de musique, il débute rapidement sa carrière professionnelle de concepteur lumière au sein de cette communauté, d’abord avec des artistes locaux, ensuite internationaux : de Richard Séguin à Charlotte Cardin, en passant par Cypress Hill et Daniel Lanois. Poussant la recherche créative plus loin, des productions théâtrales audacieuses l’amènent à redéfinir son propos visuel de façon plus complexe, que ce soit avec Ex Machina ou Kidoons. L'exploration de l’espace scénique continue en danse dans des productions audacieuses comme Les Caveaux d’Alan Lake Factori(e). Le cirque devient finalement le point culminant, que ce soit avec FLIP Fabrique ou Machine de Cirque, la complexité et le raffinement nécessaires amenant un dépassement constant.

©Emmanuel Burriel

5, rang Saint-Antoine, C.P. 672
Saint-Irénée (Québec)
G0T 1V0 Canada
T. 418 452-8111
F. 418 452-3503

info@domaineforget.com

Laureat Opus

Une réalisation de Sigmund.ca

En continuant à naviguer sur notre site Internet, vous acceptez l'utilisation des cookies à des fins d’analyse, de publicités et de recevoir des contenus personnalisés adaptés à vos centres d'intérêts.